Real Bodies: l'exposition

Une exposition autour du corps humain

Posté par Alyve le 24 Mars 2018 · 5 minutes de lecture

Attention!

Cet article contient des images de corps humains ! Si vous ne vous sentez pas capable de le lire, ce n’est pas grave, chacun·e ses sensibilités. 💜

Si tu le souhaites, tu peux retourner sur l’Accueil en cliquant ici.

Depuis le 15 décembre 2017, l’exposition Real Bodies a lieu à Bruxelles à Tour & Taxis et ce, jusqu’au 14 avril 2018. J’ai enfin pu aller voir ce qu’étais un corps humain complet, dans ses moindres détails.

De prime abord, l’exposition nous plonge dans ce qui permet la vie comme la respiration, la digestion, le système sanguin jusqu’à la création de la vie elle-même avec de véritables fœtus de quelques semaines à plusieurs mois.

Première salle, le ton est déjà donné. On y découvre les organes du système respiratoire, ainsi qu’une comparaison entre deux paires de poumons: deux non-fumeurs et deux fumeurs. Je vous laisse voir la différence ci-dessous. Elle est… boulversante. Personne ne pourrait rester indifférent·e devant ces organes en piteux état…

Poumons non-fumeurs et fumeurs

Nous pouvons donc admirer des poumons ainsi que les éléments qui en découlent comme les bronches ou même les alvéoles qui sont purement magnifiques.

Des corps humains sont visibles dans chaque salle, mis en scène de différentes manières avec des organes retirés pour avoir l’occasion d’apercevoir ce qui compose notre corps.

Petit sprint, mise en avant des muscles

Ce qui est réellement impressionant, ce sont les organes eux-mêmes avec tout le système veineux qui en découlent. Ainsi donc, j’ai pu voir à quoi ressemble un corps humain. En long, en large et même en travers grâce à des coupes transversales de différents organes comme le cerveau ou le foie.

Je me posais des questions tel que « Comment sont les reins à l’intérieur ? » ou « Comment sont placés les différents organes de notre corps ? ». C’est facile d’avoir une réponse avec une recherche sur Duckduckgo, mais rien ne vaut de voir la réponse à ces questions et comprendre. Comprendre comment l’oxygène est apporté dans chacuns des muscles, à quoi ressemble un système nerveux telle que la moelle épinière.

Très sincèrement, je ne m’attendais pas à ça. Avec la méconnaissance que j’avais du sujet, malgré les dizaines de documentaires que j’ai pu ingurgiter sur l’Être Humain, voir de vrais corps est édifiant.

Quand un professeur nous dit « Reliés, la longueur des vaisseaux sanguins d’un adulte dépasse les 100.000 km », c’est abstrait. Une fois en face d’un cadavre où il ne reste que les vaisseaux sanguins, on comprend. Quand je l’ai vu, je me suis dit « Oh merde, c’est ça, nos veines et artères ? ».

Système sanguin d'un corps humain adulte

Voir l’agencement des organes, voir concrètement ce qu’est un humain, voir de quoi il est composé. Relativiser et se dire « Je mets mon doigt là où il y avait sa chair » c’est un sentiment très particulier.

Ce qui est dommage

Lors de notre visite, il y avait quelques petites fiches expliquant ce qui est représenté dans la vitrine ou simplement des explications sur la dissection en face de nous. Certains de ces organes avaient de petites étiquettes mais aucune explication à côté ou ailleurs. J’imagine que certains éléments devaient être expliqués par des guides lors de visites pédagogiques avec des étudiants ou autres préalablement organisées.

Conclusion

Cette exposition est d’intérêt public. Elle nous montre l’envers du décor de manière visuelle. Si vous pensez que des enfants ne devraient pas voir ça, détrompez-vous. Lorsque nous y sommes allé·e·s, il y avait une petite dizaine d’enfants tou·te·s ravi·e·s de voir tout ça.

J’ai eu la chance d’y aller avec Can you trust qui étudie la médecine et donc en connait déjà un rayon sur l’anatomie humaine. Mon seul conseil est de vous trouver quelqu’un·e avec qui y aller et qui a déjà un bagage.

Entre connaître et comprendre, il y a un gouffre. Je savais qu’il y avait un quelque chose qui soutenait nos viscères. Je sais aujourd’hui écrire « le grand omentum ».

Aller voir l’exposition n’est pas aller voir des cadavres. C’est comprendre. Si jamais cette exposition passe dans votre région, n’hésitez pas. Ça vaut très largement le coup d’œil.